lundi 1 août 2016

รวมเพลง/ruamphleng : Chiang Mai Folk Ensemble : "Le château qui tangue"



PLAYLIST :

01 -  " พม่าปราสาทไหว " / " Phama Prasat Wai " - วงดนตรี พื้นเมืองเชียงใหม่ / Chiang Mai Folk Ensemble
02 - " ปราสาทไหว หัวฝายสามัคคี ชุดเก่า " / " Phama Prasat Wai ", Youtube 

[FR] Comme un vieux bateau qui aurait traîné sa carcasse de bois d'un bout à l'autre de la mer, voici un bon vieux vinyle qui craque après avoir tourné, tourné et re-tourné! Mais l'image s'arrête là, car ce vinyle ne parle pas de bateau, mais de château.

À l'occasion d'un décès, il est de coutume dans la région Nord de la Thaïlande de déposer le corps du défunt dans un cercueil, lui-même déposé dans une construction de bois, sorte de grand sarcophage, dont la forme longue et pyramidale en son sommet rappelle celle d'un château (" prasath " en Thaï). Le premier jour des funérailles, la famille, les proches et le voisinage viennent saluer l'édifice avant que celui-ci, laborieusement porté ou tiré, ne soit conduit jusqu'au temple. Un ensemble musical accompagne généralement le défilée, qui, de gauche, de droite, tangue (" wai ") au rythme du château (" prasath ").

" Phama prasath wai " , le " château qui tangue (birman) " appartient au répertoire musical du Nord de la Thaïlande, je n'ai pas trouvé d'informations quant à l'appellation " birmane " (" phama "), je suppose qu'il s'agit d'un style parmi d'autres façons d'interpréter le " prasat ", comme " phama " est utilisé dans le molam, par exemple, pour distinguer un " toei " parmi d'autres " toei ". La pièce est ici interprétée par un " ensemble folklorique de Chiang Mai"  (" Wongdontri Phuenmuang Chiang Mai ", je suppose qu'il y en a plusieurs). Plus particulièrement, il s'agit d'un ensemble " pi chum ", un orchestre de flûtes de bambou à anches de métal libres, chacune percée de sept troues pour les doigts, et jouée en souffle continue. L'ensemble est accompagné d'un "ranath thum" ou un xylophone basse thaï.

La seconde vidéo, dont a été tirée l'image du cortège funèbre, a été édité par Yano Yan Poti ; elle représente un défilé dans la localité d'Hua Fai, dans le district de Mae Sot.

[EN] This vinyl crackles like the wood carcass of boat would crackle after crossing the sea dozens of times. However, « Phama prasat wai" is not about vessel but castle.

In North of Thailand, the custom for funeral is to leave the body in coffin. This coffin is loaded inside a wood construction whose long and pyramidal shape reminds the shape of a castle ("prasat" in Thai). The first day of funeral, family, relatives, neighborhood, everybody comes to pay tribute to the deacesed, before carrying the wood construction to the temple. A marching band is also parading, following the castle that shakes and pitchs ("wai" in Thai) from one side to the other.

"Phama Prasat Wai", "The Pitching Castle (Burmese)" is a musical piece from North Thailand, I don't find information about what "Burmese" refers to, but I guess that people would use this denomination to differentiate this version of "Prasat Wai" from other version, such as "Toei Phama" in molam, differentiates one "Toei" from the others.

The "Chiang Mai Folk Ensemble" ("Wong Dontri Phuenmuang Chiang Mai' among many other Folk Ensemble) is playing that piece. It is a "pi chum" ensemble, an orchestra of bamboo pipes with free metal reed, and seven holes for fingering, blowed in a horizontal position using circular breathing. The ensemble is playing with a "ranath thum", a Thai bass xylophone.

The second video from Yano Yan Poti channel shows a funeral parade from Hua Fai in the Mae Sot district.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire